Assistants vocaux : la commande inattendue – CNIL

La CNIL communique sur les dangers de la technologie mal employée ou plutôt mal installée / paramétrée. Comme exemple elle utilise les assistants vocaux comme source de déboires financiers potentiels. Ces pservice peuvent être fort pratiques mais il vaut mieux se prémunir contre une utilisation mal intentionnée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *